11ème Atelier du Réseau Climat & Développement à Abidjan

RC&D_mai2017_CI

Le Réseau Climat & Développement (RC&D) a tenu son 11èmeatelier annuel du 22 au 26 mai 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire.  Le RC&D rassemble près de 80 ONG francophones, principalement africaines, qui travaillent à l’articulation entre changement climatique et développement.

Cette rencontre annuelle a rassemblé près de 50 participants, venant d’Afrique et d’Europe : Allemagne, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun,  Côte d’Ivoire, Djibouti, France, Île Maurice,  Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, République Démocratique du Congo, République du Congo, République centrafricaine, Djibouti, Sénégal, Tchad et Togo.

Cet Atelier portait sur le « renforcement du rôle des acteurs non-étatiques dans la mise en oeuvre de l’Accord de Paris ». Il incluait :

  • des échanges et discussions pour renforcer la compréhension et le partage des connaissances et des grands enjeux liés à l’implication des acteurs non étatiques dans la mise en oeuvre de l’Accord de Paris,  partager des exemples et des bonnes pratiques et pour identifier les enjeux politiques et les priorités pour les associations du RC&D en vue de formuler des recommandations.
  • un forum ouvert aux ONG locales et aux collectivités sur le thème de l’inclusion des acteurs non-étatiques dans les différents processus pour lutter contre le changement climatique et pour le développement durable.
  • une visite sur le terrain auprès des habitants d’Azuretty (Grand Bassam). Cette communauté vit au quotidien les effets des changements climatiques : l’érosion de la côte littorale et l’avancée de la mer ont des conséquences non seulement environnementales, mais aussi économiques et sociales.

Retrouvez toutes les informations  sur cet Atelier sur le site du RC&D, en particulier les présentations des contributions nationales (CDN) de la RDC et du Tchad et du programme national d’adaptation (PNA) du Bénin.

Construire des coalitions d’acteurs équilibrées pour l’électrification rurale. L’exemple de Madagascar.

PPD-18_FR_vignette-Web

Plusieurs centaines de millions de personnes n’ont pas d’accès à l’électricité en Afrique subsaharienne, la majorité en milieu rural. Les enjeux sont tels que de nombreux États ont modifié leur cadre sectoriel pour ouvrir la porte aux entreprises privées. Face à des sociétés nationales d’électrification souvent déficitaires et à des États subventionnant le carburant pour éviter de facturer l’électricité à son coût réel, les partenariats public-privé sont parfois perçus comme la solution miracle qui permettrait de développer l’accès à l’électricité en milieu rural.

Après presque 20 ans de libéralisation du secteur de l’électricité à Madagascar, le taux d’accès des ménages ruraux reste cependant l’un des plus faibles du continent.

Pourtant ce modèle n’est pas à rejeter, et l’expérience menée par le Gret démontre qu’il est possible, en rééquilibrant la coalition d’acteurs, de mobiliser le secteur privé pour améliorer l’électrification rurale. Un sujet clé tant pour le développement que pour la lutte contre le dérèglement climatique.

Dans cette note de 4 pages, le Gret rend compte de son expérience de coalition d’acteurs mise en oeuvre dans le cadre du projet d’hydroélectricité « Rhyvière ».

En savoir plus sur le projet Rhyviere

Le Climate Action Tracker lance un nouveau portail de données sur le climat et l’énergie

logo-CAT

Le Climate Action Tracker (CAT) est un site d’analyse scientifique indépendant créé par trois organismes de recherche qui suivent le changement climatique et les efforts mondiaux visant à maintenir le réchauffement climatique dans la limite de + 2 ° C.

Le CAT vient de lancer une nouvelle base de données pour suivre les efforts de décarbonisation de 32 pays représentant 80% des émissions mondiales, dont la moitié de pays émergents ou en développement : INDC, niveaux d’émissions de CO2 (par pays, par secteurs d’activités, par habitant, etc…) et évolution, avec un système de notation (et un code couleur) par rapport à l’Accord de Paris, politiques énergétiques, etc …

41 indicateurs permettent de répondre aux questions que vous vous posez sur ces sujets sur la Chine, le Pérou, la France, l’Ethiope … Avec la possibilité de comparer entre-eux les 32 pays.

Un outil, en anglais, riche et d’accès assez facile pour suivre la décarbonisation de chaque pays, avec de nombreux graphiques et schémas clairs.

Accéder à la base de données du CAT avec ce lien

 

Climat Action Tracker, une base de données scientifiques sur le climat et l’énergie par pays

logo-CAT

Le Climate Action Tracker (CAT) est un site d’analyse scientifique indépendant créé par trois organismes de recherche (Climate Analytics, Ecofys, NewClimate Institute) pour rendre compte des changements climatiques et des efforts mondiaux visant à maintenir le réchauffement climatique dans la limite de + 2 ° C.

Le CAT suit les données de 32 pays représentant 80% des émissions mondiales, dont la moitié de pays émergents ou en développement : INDC, niveaux d’émissions de CO2 (par pays, par secteurs d’activités, par habitant, etc…) et évolution, avec un système de notation (et un code couleur) par rapport à l’Accord de Paris, politiques énergétiques, etc … Au total 41 indicateurs sont présentés pour chaque pays, et les 32 pays peuvent être comparés entre eux.

Un outil riche et d’accès convivial pour suivre la décarbonisation de chaque pays, avec de nombreux graphiques et schémas clairs.

Voir le site du CAT  et sa base de données

 

Présidentielles 2017 – Le plaidoyer « Climat et Energie » du réseau Cicle.

Nos propositions pour la France

La France signataire de l’Accord de Paris s’est engagée pour un agenda de développement durable.

L’Accord de Paris qui vient d’être signé marque un tournant important vers un monde plus juste et plus durable. Les objectifs ambitieux fixés par la COP21 doivent à présent se concrétiser sur le terrain : cela passera nécessairement par un développement accru des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et un renforcement des solidarités.

Le réseau Cicle invite les candidats à s’engager :

  1. Maintenir et augmenter les programmes de solidarité, de coopération, d’échange de savoir-faire et de technologie pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.
  2. Agir pour que  les politiques de la France et de l’union européenne renforcent l’énergie et le climat dans sa politique extérieure et financent des projets de développement.
  3. Imaginer des solutions financières comme le « Crédit impôt recherche » pour créer un élan du secteur privé vers l’énergie, le climat et la coopération vers les pays les plus pauvres.
  4. Respecter les engagements financiers « Climat » pris dans le cadre de l’Accord de Paris : 100 milliards de dollars par an promis d’ici 2020 par les pays développés pour soutenir les pays en développement.
  5. Maintenir une présence forte de la France et de l’union européenne au sein des négociations climatiques internationales.
  6. Analyser les conséquences sur l’énergie et le climat des grandes décisions de politique extérieure de la France et de l’union européenne : le bilan carbone et climatique des décisions de politique extérieure.
  7. Promouvoir les nombreux savoir-faire français publics, privés du secteur de l’énergie dans le cadre d’une diplomatie politique et économique française dynamique.

Réseau Cicle – Présidentielles 2017 – Plaidoyer Climat Energie du réseau Cicle

 shutterstock_482651092  Energie shutterstock_372060700

Climat

Limiter les changements climatiques en adoptant des programmes vertueux (ODD#13)

Energie

Donner accès à une énergie propre d’un coût abordable (ODD#7)

Solidarité

La coopération énergie climat est facteur de stabilité et de développement

Energy Access Investment Forum à Lisbonne

logo_are

L‘Alliance pour l’Electrification Rurale (ARE) organise, avec le soutien d’Energias de Portugal (EDP) et du Programme Afrique-UE de Coopération en Energie Renouvelable (RECP), le ARE-Energy Access Investment Forum.

Le Forum accueille des entreprises, des organisations publiques ou non-gouvernementales et des particuliers. Les interventions et discussions porteront sur les conditions du marché, les initiatives politiques clés, les opportunités d’affaires et les instruments financiers et techniques de démonstration soutenant des projets d’électrification rurale dans les marchés émergents et en développement.

22 mars, 2017: ARE Energy Access Investment Summit

23 mars, 2017: B2B Matchmaking hors réseau

Le 22 mars, les ARE Awards 2017 seront mis aux lauréats des 6 catégories retenues. De même que le Young leaders Energy Access Award.

Enfin 34 étudiants de maîtrise et de MBA de Vlerick Business School offriront des services gratuits de conseil aux six sociétés présélectionnées. Êtes-vous un entrepreneur en énergie renouvelable actif dans les pays en développement? Avez-vous un défi commercial stratégique (par exemple stratégie de marché, modèle d’affaires pour de nouveaux services, analyse d’investissement) pour lequel vous aimeriez obtenir l’appui des étudiants de Vlerick? La date limite pour votre demande est le 12 mars 2017.

 

 

 

 

Development of wind energy in Africa

cape-verde-wind-farmCe dossier décrit l’évolution du marché de l’énergie éolienne en Afrique et ses caractéristiques structurelles. Il repose sur une analyse de 94 projets.

Ce Working Paper de 43 p., en anglais, a été réalisé par une équipe d’économistes de la Banque Africaine de Développement.

 

Veille sur l’économie de l’énergie et du changement climatique

grenoble

Veille énergie climat est un blog de veille scientifique et sélective sur l’économie de l’énergie et du changement climatique, élaborée au sein de l’axe énergie (EDDEN) de l’UMR GAEL (CNRS-INRA-Université de Grenoble).

Ce blog suit l’actualité scientifique de l’économie de l’énergie et du changement climatique par une sélection (une « moisson ») de papiers de recherche, d’articles de revues ou de presse, d’ouvrages, mais aussi d’éditoriaux et articles de blogs, annonces de colloques, appels à communication, etc.

Les informations, recueillies quotidiennement auprès de nombreuses sources (fils rss, listes de diffusion, abonnements, sites…), portent en particulier sur l’économie des marchés internationaux, l’accès à l’eau et aux ressources énergétiques, les politiques énergétiques et climatiques, l’économie des nouvelles technologies de l’énergie et des systèmes énergétiques, la prospective énergie climat, l’économie du développement urbain durable…

Formation « Climat et coopération décentralisée : des outils pour diagnostiquer, mobiliser, financer »

Dans le cadre de son offre de formation, Cités Unies France propose un 2nd module « climat et coopération décentralisée ». Cette formation, organisée avec l’ARENE Ile-de-France, se déroulera à Paris, dans les locaux de Cités-Unies France, les 6 et 7 septembre 2016.

Destiné à acquérir des outils pour vos coopérations décentralisées, ce module vient approfondir les connaissances acquises en juin dernier, pour proposer des outils de diagnostic, de sensibilisation et de financement, au service des projets et démarches « climats », avec et pour vos territoires partenaires.

Cette formation est ouverte aux agents et élus des collectivités, en charge des relations internationales, mais aussi ceux et celles en charge du développement durable, de l’agenda 21,…

Bulletin d’inscription, tarifs, programmes (des 1er et 2nd modules) disponibles sur le site de Cités Unies France.

Energie : vent de changement selon Jeune Afrique

Jeune Afrique vient de consacrer un dossier aux changements en cours dans le domaine de l’énergie en Afrique avec :

  • les portraits de 3 jeunes entrepreneurs qui « inventent l’énergie de demain » : Solar Box Gabon (finaliste par ailleurs du prix Jeunesse de la Francophonie), Chifco ou encore African Clean Energy.
  • une infographie claire qui fournit une synthèse des principales données du continent dans le domaine énergétique par grandes régions
  • un point sur les besoins en infrastructures et les grands projets, dans le cadre notamment de l’Initiative Africaine pour les Energies Renouvelables (AREI) portée par l’Union Africaine
  • une interview de Valérie Levkov, directrice Afrique et Moyen-Orient chez EDF.