La FERDI, des recherches pour « une politique du climat réaliste et efficace »

logo-ferdiLe réseau Cicle est fier d’accueillir un nouveau membre, la FERDI.

Créée en 2003 à l’initiative du Cerdi (Université d’Auvergne et CNRS), la Fondation pour les Etudes et Recherches sur le Développement International vise à favoriser la compréhension du développement économique international et des facteurs qui l’influencent.

Elle promeut les travaux français et européens sur les grandes questions de développement, notamment la nature des politiques économiques du Sud et du Nord les mieux à même de contribuer au développement, en augmentant la capacité de choix des individus et l’égalité des chances entre les nations.

La Ferdi s’implique dans le débat et la réflexion pour l’action post-COP21 avec ses analyses et ses recommandations pour aller « vers une politique du climat réaliste et efficace ».

Parmi ses 11 programmes de recherches, Climat & Développement rejoint particulièrement les préoccupations du réseau Cicle, avec un volet sur l’électrification grâce aux énergies renouvelables ou un autre sur l’allocation des fonds d’adaptation.

La Ferdi édite sur son site internet ses nombreuses publications dont l’accès est gratuit : ouvrages, rapports, notes brèves (réf. B), documents de travail (réf. P,  série « politiques de développement » ou série « indicateurs de développement innovants »). Elle édite également les articles de ses Senior Fellows ou des chercheurs de son équipe.

 

Accès à l’énergie : passer à l’échelle – Une étude Hystra

Hystra report 2017

Que peut-on apprendre des premiers succès des distributeurs de lampes solaires? Le système Pay-as-you-Go sera-t-il la panacée pour les SHS ? Existe-t-il un modèle commercialement durable pour les micro-grids à énergie propre ? Pourquoi les foyers améliorées ne se diffusent pas aussi rapidement que les lanternes solaires ? Quel est le potentiel commercial pour les pompes d’irrigation solaires ?

Le paysage de l’accès à l’énergie a progressé rapidement au cours des dernières années : les nouvelles technologies, les leaders émergents, Pay-as-you-Go, l’élan pour les énergies renouvelables, etc. Huit ans après son premier rapport sur l’accès à l’énergie, Hystra a publié en 2017 une nouvelle recherche sur les possibilités de passage à l’échelle, tirant les leçons de l’analyse approfondie de 26 praticiens pionniers.

Ce travail a été soutenu par la Banque asiatique de développement, Inclusive Business Action Network, responsAbility Investments AG, Schneider Electric, the Swiss Agency for Development and Cooperation, TOTAL, and the U.S. Agency for International Development.

Le Climate Action Tracker lance un nouveau portail de données sur le climat et l’énergie

logo-CAT

Le Climate Action Tracker (CAT) est un site d’analyse scientifique indépendant créé par trois organismes de recherche qui suivent le changement climatique et les efforts mondiaux visant à maintenir le réchauffement climatique dans la limite de + 2 ° C.

Le CAT vient de lancer une nouvelle base de données pour suivre les efforts de décarbonisation de 32 pays représentant 80% des émissions mondiales, dont la moitié de pays émergents ou en développement : INDC, niveaux d’émissions de CO2 (par pays, par secteurs d’activités, par habitant, etc…) et évolution, avec un système de notation (et un code couleur) par rapport à l’Accord de Paris, politiques énergétiques, etc …

41 indicateurs permettent de répondre aux questions que vous vous posez sur ces sujets sur la Chine, le Pérou, la France, l’Ethiope … Avec la possibilité de comparer entre-eux les 32 pays.

Un outil, en anglais, riche et d’accès assez facile pour suivre la décarbonisation de chaque pays, avec de nombreux graphiques et schémas clairs.

Accéder à la base de données du CAT avec ce lien

 

Energie et développement – N° spécial de la revue « Mondes en développement »

MED_176_L204

Ce numéro spécial de la revue « Mondes en développement » s’intéresse plus particulièrement à l’accès à l’électricité en Afrique sub-saharienne, et à la nécessité de concilier accès à l’énergie et lutte contre les changements climatiques.

Articles scientifiques de 10-15 pages chacun, en français. Seul le premier est gratuit, les autres sont en accès payant.

A consulter sur cairn.info

 

La rubrique Electricité de l’Agence Ecofin

agence ecofinEcofin est une agence d’informations économiques sectorielles en ligne qui couvre l’actualité africaine de l’électricité, mais aussi des secteurs finance, télécoms, agro,  mines, hydrocarbures, communication et droits. Sa rubrique Electricité fournit une information actualisée chaque jour à propos des grands projets africains de centrales électriques ou de transport de l’électricité, mais aussi de l’offgrid et de la gestion publique de l’électricité. 

Retrouvez Ecofin-Electricité sur : http://www.agenceecofin.com/electricite#

Special Issue on Renewable Energy in Sub-Saharan Africa Contributions from the Social Sciences

Numéro spécial de la revue américaine Energy Research & Social Science consacré aux énergies renouvelables en Afrique sub-Saharienne.

La plupart de ces articles scientifiques sont payants (mais parfois accessibles au niveau des bibliothèques universitaires). Toutefois les résumés et les noms des auteurs permettent de trouver des contacts intéressants.

La liste des articles et les pdf sont accessibles sur le site de l’ERSS.

Wind energy in sub-Saharan Africa: Financial and political causes for the sector’s under-development

Cet article donne une vue d’ensemble du secteur de l’énergie éolienne en Afrique, principalement en Afrique sub-saharienne. Il décrit l’évolution du marché de l’énergie éolienne en Afrique sub-saharienne et les caractéristiques structurelles qui affectent le développement de projets d’énergie éolienne sur le continent. Les auteurs, appartenant tous à la Banque Africaine de Développement, identifient dans la littérature un certain nombre de questions sociales, politiques, économiques et environnementaux qui influent sur l’énergie éolienne. Leur analyse de 94 projets éoliens en Afrique, en se concentrant sur 38 projets situés en Afrique sub-saharienne, suggère que les marchés de l’énergie éolienne en Afrique restent petits, concentrés et naissants. Toutefois ils notent un changement de l’utilisation des financements concessionnels vers un financement non concessionnel et une participation accrue du secteur privé pour financer ces projets. Enfin ils constatent également que le secteur public reste un acteur clé dans le développement du secteur de l’énergie éolienne en Afrique sub-saharienne.

Cet article est publié dans la revue Energy Research & Social Science, numéro spécial sur les énergies renouvelables en Afrique sub-Saharienne de janvier 2015.

Veille sur l’économie de l’énergie et du changement climatique

grenoble

Veille énergie climat est un blog de veille scientifique et sélective sur l’économie de l’énergie et du changement climatique, élaborée au sein de l’axe énergie (EDDEN) de l’UMR GAEL (CNRS-INRA-Université de Grenoble).

Ce blog suit l’actualité scientifique de l’économie de l’énergie et du changement climatique par une sélection (une « moisson ») de papiers de recherche, d’articles de revues ou de presse, d’ouvrages, mais aussi d’éditoriaux et articles de blogs, annonces de colloques, appels à communication, etc.

Les informations, recueillies quotidiennement auprès de nombreuses sources (fils rss, listes de diffusion, abonnements, sites…), portent en particulier sur l’économie des marchés internationaux, l’accès à l’eau et aux ressources énergétiques, les politiques énergétiques et climatiques, l’économie des nouvelles technologies de l’énergie et des systèmes énergétiques, la prospective énergie climat, l’économie du développement urbain durable…

Eau & Energie en Afrique – Forum Eurafric à Lyon du 8 au 10 novembre 2016

La 16è édition du Forum Eurafric aura lieu du 8 au 10 novembre 2016 à Lyon. Ce forum, organisé par ADEA (Agence de Développement des Entreprises en Afrique), est dédié aux rencontres professionnelles sur l’eau et l’énergie en Afrique. Au programme conférences, rencontres B to B et visites sur le terrain.

Organisé en partenariat avec la Région Rhône-Alpes, le Grand Lyon et la Ville de Lyon, le Forum EURAFRIC réunit tous les ans experts et principaux bailleurs de fonds internationaux, décideurs politiques et économiques ainsi que des entreprises européennes et africaines autour de la problématique de l’Eau et de l’Energie. L’ objectif est de promouvoir le partenariat inter-entreprises entre l’UE et l’Afrique dans les secteurs de l’Eau et l’Energie, et d’améliorer la compétitivité des entreprises africaines et de réduire la pauvreté en Afrique.

Ce forum s’adresse aux PME & PMI européennes et africaines spécialisées dans la fabrication d’équipement et la sous-traitance industrielle, aux grandes entreprises publiques et privées ainsi qu’aux décideurs politiques, aux institutions et partenaires financiers, aux associations professionnelles et aux organismes de promotion des investissements.

Le Forum Convergences 2016 : Villes et territoires durables

Chaque année depuis 2008, le Forum Mondial Convergences est un lieu de rencontres entre le secteur public, le monde de l’entreprise, la société civile, le secteur académique et les médias qui souhaitent s’engager vers un monde « Zéro exclusion, Zéro carbone, Zéro pauvreté ».

Cette année, il a lieu à Paris les 5, 6 et 7 septembre  !

L’accent est mis sur « Réussir la transition vers des villes et territoires durables » avec une réflexion autour de 3 axes :

  1. Le défi des villes et territoires durables
  2. Cap sur les Objectifs de développement durable
  3. Pour une économie au service du bien commun

Plusieurs conférences ou ateliers seront consacrés aux questions énergétiques et climatiques : précarité énergétique, transition énergétique, finance carbone, assurances, crowdfunding … Pour retrouver le détail de ces sessions, voir le programme du Forum Mondial 2016 sur le site de Convergences.

Ce programme est le fruit du travail collaboratif de près de 200 organisations partenaires mobilisées tout au long de l’année. Cette 9e édition du Forum Mondial Convergences réunira 8000 participants et plus de 350 intervenants venus du monde entier dans un espace de réflexion unique, plaçant la co-construction au cœur de son approche.