Initiative Développement – rapport annuel 2016

Logo ID Noir et BlancInitiative Développement (ID) est une association de solidarité internationale qui, depuis 1994, accompagne des communautés défavorisées des pays du « Sud » en leur donnant les moyens d’agir à travers des structures locales, pour un accès durable à des services de base : soins de santé, eau et assainissement, éducation, agriculture, énergies (pour 20% de son budget) … ID intervient dans l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables en République du Congo, en Chine, aux Comores et au Sénégal.

Le rapport annuel 2016 présente les actions conduites par ses 116 salariés sur le terrain

De la Méditerranée aux rives du Mékong, les actions 2016 du GERES

RA2016-couverture2016 a été un point d’étape important et symbolique pour le GERES (Groupe Energies Renouvelables, Environnement, Solidarités) qui a fêté ses 40 ans. Depuis 4 décennies, cette ONG agit pour favoriser l’accès à une énergie durable et l’appropriation de technologies sobres en carbone, améliorer les conditions de vie des plus pauvres, préserver l’environnement et limiter les changements climatiques.

En 2016, 75 actions ont été conduites dans 22 pays en Afrique du Nord et de l’Ouest, en Asie centrale et du Sud-est, et en Europe, notamment en région PACA. Des  hammams durables au Maroc, des serres solaires passives en Mongolie et en région PACA, des cuiseurs solaires en Afghanistan, une rénovation énergétique à Aix ou une zone d’activités électrifiée au Mali sont quelques-unes des actions sur le terrain.

3600 entrepreneurs ont été soutenus ou accompagnés. Pour 350 000 bénéficiaires directs et 1 600 000 bénéficiaires indirects.

Mais le GERES n’agit jamais seul. Cette mission a pu être accomplie grâce au soutien continu de ses partenaires techniques et financiers et à l’engagement de ses 169 collaborateurs. En 2016 encore, le GERES a pu compter sur l’appui et la collaboration de 71 partenaires financiers (17 fondations et fonds de dotation, 12 entreprises, et de nombreux soutiens publics régionaux, nationaux et internationaux) et 105 partenaires techniques pour mener à bien ses projets sociaux et environnementaux en Europe, en Afrique et en Asie.

MOOC Transitions énergétique et écologique dans les pays du Sud

Lancement du MOOC

  « Transitions énergétique et écologique dans les pays du Sud »

Dans le cadre d’un partenariat avec l’Ecole Normale Supérieure,
l’Agence Française de Développement est heureuse de vous annoncer
le lancement du MOOC « Transitions énergétique et écologique dans les pays du Sud » sur Coursera.

Les cours démarrent le 25 septembre 2017 et les inscriptions sont désormais ouvertes à tous.
Il vous suffit de cliquer sur le lien ci-après :

https://www.coursera.org/learn/transitions-energetiques-pays-du-sud/

Sans titre

ENEA , 2ème appel à projets pour 2017

logo-enea-black

Chaque année, ENEA lance 2 appels à projets : le 1er en janvier, le 2nd en juin. A l’issue de chacun, ENEA sélectionne 3 porteurs de projets qui bénéficieront du programme ENEA Access.

Pour postuler à l’appel à projets ENEA Access 2017 #2, remplir le formulaire de candidature téléchargeable sur le site d’ENEA.

Date limite : 31/07/2017

Critères d’éligibilité

  • Les projets doivent contribuer à la réduction de la pauvreté et/ou à la réduction des impacts du changement climatique grâce à leur contribution à un meilleur accès à l’énergie.
  • Les projets doivent être développés dans au moins un des pays d’Afrique. Il n’y a pas de restriction con-cernant le pays d’origine du porteur de projet candidat.
  • Le porteur de projet doit être représenté par une entité juridiquement enregistrée.
  • La nécessité financière de faire appel à du conseil pro-bono doit être établie de manière évidente.

Critères de sélection

L’appel à projets d’ENEA Access est un programme très sélectif. Un jury interne à ENEA a été désigné pour assurer que les services de conseil pro-bono soient décernés aux meilleurs projets ayant le plus fort potentiel d’impact local sur l’accès à l’énergie.

Les critères de sélection de ce jury sont les suivants :

  • Niveau de l’impact local du projet en termes d’accès à l’énergie et de services énergétiques
  • Durabilité environnementale, sociale et économique
  • Capacité de déploiement et réplicabilité
  • Transparence des porteurs de projet et de leur volonté de partager des informations utiles au sein de la communauté de l’accès à l’énergie
  • Utilisation de technologies et/ou de business models innovants
  • Impact des services de conseil pro-bono d’ENEA sur le succès du projet

 

Construire des coalitions d’acteurs équilibrées pour l’électrification rurale. L’exemple de Madagascar.

PPD-18_FR_vignette-Web

Plusieurs centaines de millions de personnes n’ont pas d’accès à l’électricité en Afrique subsaharienne, la majorité en milieu rural. Les enjeux sont tels que de nombreux États ont modifié leur cadre sectoriel pour ouvrir la porte aux entreprises privées. Face à des sociétés nationales d’électrification souvent déficitaires et à des États subventionnant le carburant pour éviter de facturer l’électricité à son coût réel, les partenariats public-privé sont parfois perçus comme la solution miracle qui permettrait de développer l’accès à l’électricité en milieu rural.

Après presque 20 ans de libéralisation du secteur de l’électricité à Madagascar, le taux d’accès des ménages ruraux reste cependant l’un des plus faibles du continent.

Pourtant ce modèle n’est pas à rejeter, et l’expérience menée par le Gret démontre qu’il est possible, en rééquilibrant la coalition d’acteurs, de mobiliser le secteur privé pour améliorer l’électrification rurale. Un sujet clé tant pour le développement que pour la lutte contre le dérèglement climatique.

Dans cette note de 4 pages, le Gret rend compte de son expérience de coalition d’acteurs mise en oeuvre dans le cadre du projet d’hydroélectricité « Rhyvière ».

En savoir plus sur le projet Rhyviere

Intégrer la contrainte Climat dans un Projet d’aide au développement

Le Réseau Cicle organise un Atelier de formation à Paris le 29 juin sur l’intégration de la contrainte climat dans un projet d’aide au développement.

Objectif : Après une introduction aux enjeux du changement climatique, et une revue des engagements internationaux (Accord de Paris), l’atelier permettra aux participants de réfléchir à partir de cas pratiques aux questions suivantes :

  • Quelle est la différence entre un projet de développement « classique » et un projet « climato-compatible »
  • Quels outils pour intégrer la dimension climat dans ses projets ?

Public : personnes impliquées dans des projets de développement souhaitant intégrer la contrainte du changement climatique.

Intervenants : Camille André (chargé de mission climat et développement, GERES), Juliette Darlu (chargée de mission énergies, GRET), Vivian Dépoues (chargé de recherche territoires et climat, I4CE),

Programme détaillé :

8h30 : Accueil
9h : Introduction sur les enjeux Climat (30 min + 15 min d’échanges)
9h45 – 10h30 : Adaptation et vulnérabilités (45 min)
Les concepts liés à l’adaptation
Les méthodologies
Liste des guides et documents existants

10h30-11h : Pause « réseautage »

11h-13h : Cas concrets (30 min/cas + questions/réponses).
Présentation de 3 projets devenus climato compatibles. Présentation du projet, analyse de risques, solution proposée, évaluation des coûts, moyens de financement

Vidéo.
Vous avez la possibilité de participer à l’atelier à partir d’une retransmission vidéo (sélectionner un billet vidéo, un lien vous sera ensuite transmis).

Pour vous inscrire : ici

Prix Convergences 2017 : l’énergie est un des 3 thèmes retenus cette année

Visuel-Zero_EN

Chaque année depuis 2011, les Prix Convergences récompensent les projets de partenaires solidaires, publics et privés, engagés pour un avenir équitable et durable et un monde « Zéro exclusion, Zéro carbone, Zéro pauvreté ». Les Prix Convergences sont ouverts aux projets qui sont portés par une entité solidaire en partenariat avec une entité publique et/ou une entité privée. Ces projets doivent démontrer un fort impact social et/ou environnemental et avoir un caractère innovant et réplicable.

En 2017, une dimension thématique est introduite dans la sélection. Les projets doivent porter sur un des thèmes choisis pour l’année :

  • Consommation et production responsable
  • Eau et assainissement
  • Énergie propre et abordable

avec 3 catégories : prix France, prix International, prix « jeunes pousses »

Déposez votre candidature du 15 février au 15 mars. Votre candidature est à compléter et renvoyer (au format word ou PDF) à l’adresse email awards@convergences.org avant le 15 mars 2017 à minuit. Pour tout renseignement, écrivez-nous à l’adresse e-mail : awards@convergences.org ou contactez-nous au 01-42-65-78-85.

Appel à projets d’ENEA Consulting

logo-enea-black

ENEA est une entreprise privée française qui conseille et accompagne le secteur privé et les institutionnels sur l’ensemble des filières et des marchés de la transition énergétique, partout dans le monde.

A cela s’ajoute, en faveur de l’accès à l’énergie, une offre de conseil dédiée et un soutien bénévole aux ONG et entrepreneurs sociaux sélectionnés pour leur fort potentiel d’impact.
 Pour cela, ENEA organise des appels à projets.

En 2017, l’appel à projets ENEA Access change de format. ENEA organise deux appels à projets dans l’année (le premier en janvier avec candidatures attendues pour le 4 MARS, le second en juin) !

Trois projets seront sélectionnés lors de ce premier appel à projets 2017. Le deuxième appel à projets sera lancé en juin 2017 au cours duquel seront sélectionnés trois autres projets. Il vous est bien entendu possible de candidater aux 2 !

ENEA s’engage à commencer ses missions d’accompagnement pro-bono dans les 3 à 6 mois qui suivent la sélection des lauréats afin de les accompagner avec le plus d’impact et de valeur possible.

A quelles conditions postuler au premier appel à projets 2017 ?

  • Vous avez des besoins précis de conseil / accompagnement à court-terme ; ET/OU
  • Vous avez identifiés des enjeux à plus long terme pour le développement de vos activités et vos équipes sont disponibles pour les traiter dans le semestre

Pour postuler à l’appel à projets ENEA Access, rendez-vous sur le site d’ENEA
 

Development of wind energy in Africa

cape-verde-wind-farmCe dossier décrit l’évolution du marché de l’énergie éolienne en Afrique et ses caractéristiques structurelles. Il repose sur une analyse de 94 projets.

Ce Working Paper de 43 p., en anglais, a été réalisé par une équipe d’économistes de la Banque Africaine de Développement.