Bilan mondial de l’action climat non-étatique 2020 – Le secteur de l’énergie

Depuis 2018, l’Observatoire Climate Chance publie chaque année un Bilan mondial de l’action climat par secteur, une analyse des évolutions des émissions de CO2 à l’aune des actions réellement engagées par les acteurs non-étatiques dans 6 secteurs d’émissions : énergie, transport, bâtiment, industrie, déchets et usages des sols.

En 2020, dans le cas de l’énergie il met l’accent sur la restructuration à marche forcée des acteurs de la production d’électricité.

MOOC Transitions énergétique et écologique dans les pays du Sud

Lancement du MOOC

  « Transitions énergétique et écologique dans les pays du Sud »

Dans le cadre d’un partenariat avec l’Ecole Normale Supérieure,
l’Agence Française de Développement est heureuse de vous annoncer
le lancement du MOOC « Transitions énergétique et écologique dans les pays du Sud » sur Coursera.

Les cours démarrent le 25 septembre 2017 et les inscriptions sont désormais ouvertes à tous.
Il vous suffit de cliquer sur le lien ci-après :

https://www.coursera.org/learn/transitions-energetiques-pays-du-sud/

Sans titre

L’énergie et le climat au Forum Convergences 2017

Cvgces-FMC2017-1200x600-1

Le 10ème Forum Convergences aura lieu à Paris les 4 & 5 septembre prochains. L’ODD 7 consacré à l’énergie sera un des 6 ODD mis en avant cette année.

Avec plusieurs sessions consacrées à ce thème, y compris dans ses liens avec le climat. Dans l’ordre chronologique :

  • Objectif 2 degrés : quelles actions pour y parvenir ? Session organisée par EcoAct
  • L’investissement dans les start-ups innovantes actives dans la transition énergétique. Table-ronde organisée par BNP-Paribas
  • Awango by Total
  • Présentation d’un MOOC sur la transition écologique et énergétique dans les pays en développement par l’AFD
  • Les émissions évitées par les Entreprises pour l’Environnement
  • Neutralités carbone & moralité climatique, un fishbowl organisé par le GERES, membre du réseau Cicle, avec la Ville de Paris, L’Oréal et BNP Paribas.
  • Quelles innovations financières pour une économie plus verte ? Table-ronde organisée par Convergences.

11ème Atelier du Réseau Climat & Développement à Abidjan

RC&D_mai2017_CI

Le Réseau Climat & Développement (RC&D) a tenu son 11èmeatelier annuel du 22 au 26 mai 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire.  Le RC&D rassemble près de 80 ONG francophones, principalement africaines, qui travaillent à l’articulation entre changement climatique et développement.

Cette rencontre annuelle a rassemblé près de 50 participants, venant d’Afrique et d’Europe : Allemagne, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun,  Côte d’Ivoire, Djibouti, France, Île Maurice,  Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, République Démocratique du Congo, République du Congo, République centrafricaine, Djibouti, Sénégal, Tchad et Togo.

Cet Atelier portait sur le « renforcement du rôle des acteurs non-étatiques dans la mise en oeuvre de l’Accord de Paris ». Il incluait :

  • des échanges et discussions pour renforcer la compréhension et le partage des connaissances et des grands enjeux liés à l’implication des acteurs non étatiques dans la mise en oeuvre de l’Accord de Paris,  partager des exemples et des bonnes pratiques et pour identifier les enjeux politiques et les priorités pour les associations du RC&D en vue de formuler des recommandations.
  • un forum ouvert aux ONG locales et aux collectivités sur le thème de l’inclusion des acteurs non-étatiques dans les différents processus pour lutter contre le changement climatique et pour le développement durable.
  • une visite sur le terrain auprès des habitants d’Azuretty (Grand Bassam). Cette communauté vit au quotidien les effets des changements climatiques : l’érosion de la côte littorale et l’avancée de la mer ont des conséquences non seulement environnementales, mais aussi économiques et sociales.

Retrouvez toutes les informations  sur cet Atelier sur le site du RC&D, en particulier les présentations des contributions nationales (CDN) de la RDC et du Tchad et du programme national d’adaptation (PNA) du Bénin.

Apprenons la culture climat dans les projets de coopération

culture climat

Les deux sessions de formation ‘Climat et coopération décentralisée’ de Cités Unies France, réalisées en 2016 en collaboration avec l’ARENE Ile-de-France, ont donné lieu à une publication commune.
Celle-ci :
- reprend le fil pédagogique de la formation pour acquérir une culture climat et donne des clés d’entrées vers un certain nombre d’outils techniques et financiers ;
- mets à l’honneur des lauréats de l’appel à projet climat lancé par la Délégation à l’action extérieure des collectivités du Ministère français des affaires étrangères ;
- reprend des « paroles d’acteurs » exprimés lors de la formation et
- inscrit les actions de coopération décentralisée dans l’agenda mondial.

Un document de capitalisation synthétique et plein de ressources.

40 pages, en français

Le Climate Action Tracker lance un nouveau portail de données sur le climat et l’énergie

logo-CAT

Le Climate Action Tracker (CAT) est un site d’analyse scientifique indépendant créé par trois organismes de recherche qui suivent le changement climatique et les efforts mondiaux visant à maintenir le réchauffement climatique dans la limite de + 2 ° C.

Le CAT vient de lancer une nouvelle base de données pour suivre les efforts de décarbonisation de 32 pays représentant 80% des émissions mondiales, dont la moitié de pays émergents ou en développement : INDC, niveaux d’émissions de CO2 (par pays, par secteurs d’activités, par habitant, etc…) et évolution, avec un système de notation (et un code couleur) par rapport à l’Accord de Paris, politiques énergétiques, etc …

41 indicateurs permettent de répondre aux questions que vous vous posez sur ces sujets sur la Chine, le Pérou, la France, l’Ethiope … Avec la possibilité de comparer entre-eux les 32 pays.

Un outil, en anglais, riche et d’accès assez facile pour suivre la décarbonisation de chaque pays, avec de nombreux graphiques et schémas clairs.

Accéder à la base de données du CAT avec ce lien

 

Climat Action Tracker, une base de données scientifiques sur le climat et l’énergie par pays

logo-CAT

Le Climate Action Tracker (CAT) est un site d’analyse scientifique indépendant créé par trois organismes de recherche (Climate Analytics, Ecofys, NewClimate Institute) pour rendre compte des changements climatiques et des efforts mondiaux visant à maintenir le réchauffement climatique dans la limite de + 2 ° C.

Le CAT suit les données de 32 pays représentant 80% des émissions mondiales, dont la moitié de pays émergents ou en développement : INDC, niveaux d’émissions de CO2 (par pays, par secteurs d’activités, par habitant, etc…) et évolution, avec un système de notation (et un code couleur) par rapport à l’Accord de Paris, politiques énergétiques, etc … Au total 41 indicateurs sont présentés pour chaque pays, et les 32 pays peuvent être comparés entre eux.

Un outil riche et d’accès convivial pour suivre la décarbonisation de chaque pays, avec de nombreux graphiques et schémas clairs.

Voir le site du CAT  et sa base de données

 

Présidentielles 2017 – Le plaidoyer « Climat et Energie » du réseau Cicle.

Nos propositions pour la France

La France signataire de l’Accord de Paris s’est engagée pour un agenda de développement durable.

L’Accord de Paris qui vient d’être signé marque un tournant important vers un monde plus juste et plus durable. Les objectifs ambitieux fixés par la COP21 doivent à présent se concrétiser sur le terrain : cela passera nécessairement par un développement accru des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et un renforcement des solidarités.

Le réseau Cicle invite les candidats à s’engager :

  1. Maintenir et augmenter les programmes de solidarité, de coopération, d’échange de savoir-faire et de technologie pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.
  2. Agir pour que  les politiques de la France et de l’union européenne renforcent l’énergie et le climat dans sa politique extérieure et financent des projets de développement.
  3. Imaginer des solutions financières comme le « Crédit impôt recherche » pour créer un élan du secteur privé vers l’énergie, le climat et la coopération vers les pays les plus pauvres.
  4. Respecter les engagements financiers « Climat » pris dans le cadre de l’Accord de Paris : 100 milliards de dollars par an promis d’ici 2020 par les pays développés pour soutenir les pays en développement.
  5. Maintenir une présence forte de la France et de l’union européenne au sein des négociations climatiques internationales.
  6. Analyser les conséquences sur l’énergie et le climat des grandes décisions de politique extérieure de la France et de l’union européenne : le bilan carbone et climatique des décisions de politique extérieure.
  7. Promouvoir les nombreux savoir-faire français publics, privés du secteur de l’énergie dans le cadre d’une diplomatie politique et économique française dynamique.

Réseau Cicle – Présidentielles 2017 – Plaidoyer Climat Energie du réseau Cicle

 shutterstock_482651092  Energie shutterstock_372060700

Climat

Limiter les changements climatiques en adoptant des programmes vertueux (ODD#13)

Energie

Donner accès à une énergie propre d’un coût abordable (ODD#7)

Solidarité

La coopération énergie climat est facteur de stabilité et de développement

Intégrer la contrainte Climat dans un Projet d’aide au développement

Le Réseau Cicle organise un Atelier de formation à Paris le 29 juin sur l’intégration de la contrainte climat dans un projet d’aide au développement.

Objectif : Après une introduction aux enjeux du changement climatique, et une revue des engagements internationaux (Accord de Paris), l’atelier permettra aux participants de réfléchir à partir de cas pratiques aux questions suivantes :

  • Quelle est la différence entre un projet de développement « classique » et un projet « climato-compatible »
  • Quels outils pour intégrer la dimension climat dans ses projets ?

Public : personnes impliquées dans des projets de développement souhaitant intégrer la contrainte du changement climatique.

Intervenants : Camille André (chargé de mission climat et développement, GERES), Juliette Darlu (chargée de mission énergies, GRET), Vivian Dépoues (chargé de recherche territoires et climat, I4CE),

Programme détaillé :

8h30 : Accueil
9h : Introduction sur les enjeux Climat (30 min + 15 min d’échanges)
9h45 – 10h30 : Adaptation et vulnérabilités (45 min)
Les concepts liés à l’adaptation
Les méthodologies
Liste des guides et documents existants

10h30-11h : Pause « réseautage »

11h-13h : Cas concrets (30 min/cas + questions/réponses).
Présentation de 3 projets devenus climato compatibles. Présentation du projet, analyse de risques, solution proposée, évaluation des coûts, moyens de financement

Vidéo.
Vous avez la possibilité de participer à l’atelier à partir d’une retransmission vidéo (sélectionner un billet vidéo, un lien vous sera ensuite transmis).

Pour vous inscrire : ici

Potentiel et déterminants de la demande volontaire en crédits carbone en France

Potentiel-et-déterminants-de-la-demande-volontaire-en-crédits-carbone-en-France-9-pdf-image-210x297

Dans le cadre du projet de référentiel de certification national VOCAL, la demande en crédits carbone sur le marché de la compensation carbone volontaire en France a été quantifiée et caractérisée au travers d’un questionnaire en ligne et des entretiens réalisés au 1er semestre 2016 par I4CE.

Sur la base de ce sondage, près de 2 MTéqCO2 ont été achetées en France en 2015 dans le cadre de la compensation carbone volontaire, à un prix moyen de 4,2€/TéqCO2. Ce prix masque une fourchette de prix très large, et de grandes disparités entre acheteurs : avec d’une part, quelques acheteurs de gros volumes, bénéficiant de prix bas et d’autre part, une majorité d’acheteurs de volumes moindre, achetant à des prix plus élevés.

Cette publication met en évidence les caractéristiques des financements de projets dans le cadre de la compensation carbone ou de démarches assimilées.