Construire des coalitions d’acteurs équilibrées pour l’électrification rurale. L’exemple de Madagascar.

PPD-18_FR_vignette-Web

Plusieurs centaines de millions de personnes n’ont pas d’accès à l’électricité en Afrique subsaharienne, la majorité en milieu rural. Les enjeux sont tels que de nombreux États ont modifié leur cadre sectoriel pour ouvrir la porte aux entreprises privées. Face à des sociétés nationales d’électrification souvent déficitaires et à des États subventionnant le carburant pour éviter de facturer l’électricité à son coût réel, les partenariats public-privé sont parfois perçus comme la solution miracle qui permettrait de développer l’accès à l’électricité en milieu rural.

Après presque 20 ans de libéralisation du secteur de l’électricité à Madagascar, le taux d’accès des ménages ruraux reste cependant l’un des plus faibles du continent.

Pourtant ce modèle n’est pas à rejeter, et l’expérience menée par le Gret démontre qu’il est possible, en rééquilibrant la coalition d’acteurs, de mobiliser le secteur privé pour améliorer l’électrification rurale. Un sujet clé tant pour le développement que pour la lutte contre le dérèglement climatique.

Dans cette note de 4 pages, le Gret rend compte de son expérience de coalition d’acteurs mise en oeuvre dans le cadre du projet d’hydroélectricité « Rhyvière ».

En savoir plus sur le projet Rhyviere

Intégrer la contrainte Climat dans un Projet d’aide au développement

Le Réseau Cicle organise un Atelier de formation à Paris le 29 juin sur l’intégration de la contrainte climat dans un projet d’aide au développement.

Objectif : Après une introduction aux enjeux du changement climatique, et une revue des engagements internationaux (Accord de Paris), l’atelier permettra aux participants de réfléchir à partir de cas pratiques aux questions suivantes :

  • Quelle est la différence entre un projet de développement « classique » et un projet « climato-compatible »
  • Quels outils pour intégrer la dimension climat dans ses projets ?

Public : personnes impliquées dans des projets de développement souhaitant intégrer la contrainte du changement climatique.

Intervenants : Camille André (chargé de mission climat et développement, GERES), Juliette Darlu (chargée de mission énergies, GRET), Vivian Dépoues (chargé de recherche territoires et climat, I4CE),

Programme détaillé :

8h30 : Accueil
9h : Introduction sur les enjeux Climat (30 min + 15 min d’échanges)
9h45 – 10h30 : Adaptation et vulnérabilités (45 min)
Les concepts liés à l’adaptation
Les méthodologies
Liste des guides et documents existants

10h30-11h : Pause « réseautage »

11h-13h : Cas concrets (30 min/cas + questions/réponses).
Présentation de 3 projets devenus climato compatibles. Présentation du projet, analyse de risques, solution proposée, évaluation des coûts, moyens de financement

Vidéo.
Vous avez la possibilité de participer à l’atelier à partir d’une retransmission vidéo (sélectionner un billet vidéo, un lien vous sera ensuite transmis).

Pour vous inscrire : ici

Energy Access Investment Forum à Lisbonne

logo_are

L‘Alliance pour l’Electrification Rurale (ARE) organise, avec le soutien d’Energias de Portugal (EDP) et du Programme Afrique-UE de Coopération en Energie Renouvelable (RECP), le ARE-Energy Access Investment Forum.

Le Forum accueille des entreprises, des organisations publiques ou non-gouvernementales et des particuliers. Les interventions et discussions porteront sur les conditions du marché, les initiatives politiques clés, les opportunités d’affaires et les instruments financiers et techniques de démonstration soutenant des projets d’électrification rurale dans les marchés émergents et en développement.

22 mars, 2017: ARE Energy Access Investment Summit

23 mars, 2017: B2B Matchmaking hors réseau

Le 22 mars, les ARE Awards 2017 seront mis aux lauréats des 6 catégories retenues. De même que le Young leaders Energy Access Award.

Enfin 34 étudiants de maîtrise et de MBA de Vlerick Business School offriront des services gratuits de conseil aux six sociétés présélectionnées. Êtes-vous un entrepreneur en énergie renouvelable actif dans les pays en développement? Avez-vous un défi commercial stratégique (par exemple stratégie de marché, modèle d’affaires pour de nouveaux services, analyse d’investissement) pour lequel vous aimeriez obtenir l’appui des étudiants de Vlerick? La date limite pour votre demande est le 12 mars 2017.

 

 

 

 

Piles Solidaires 2017

logo_piles-solidairesPiles Solidaires est une opération lancée en France par Screlec.

Les écoles sont invitées à organiser des actions de récupération de piles. Des projets solidaires d’électrification en Afrique mis en oeuvre par Electriciens sans frontières en Côte d’Ivoire, au Togo, au Burkina Faso et à Madagascar seront soutenus en échange de ces piles récupérées.

Screlec est un éco-organisme à but non lucratif agréé par les pouvoirs publics et dont la double mission est de prendre en charge les piles et les petites batteries usagées, et de sensibiliser les citoyens à la collecte sélective de ces déchets.

 

Wind energy in sub-Saharan Africa: Financial and political causes for the sector’s under-development

Cet article donne une vue d’ensemble du secteur de l’énergie éolienne en Afrique, principalement en Afrique sub-saharienne. Il décrit l’évolution du marché de l’énergie éolienne en Afrique sub-saharienne et les caractéristiques structurelles qui affectent le développement de projets d’énergie éolienne sur le continent. Les auteurs, appartenant tous à la Banque Africaine de Développement, identifient dans la littérature un certain nombre de questions sociales, politiques, économiques et environnementaux qui influent sur l’énergie éolienne. Leur analyse de 94 projets éoliens en Afrique, en se concentrant sur 38 projets situés en Afrique sub-saharienne, suggère que les marchés de l’énergie éolienne en Afrique restent petits, concentrés et naissants. Toutefois ils notent un changement de l’utilisation des financements concessionnels vers un financement non concessionnel et une participation accrue du secteur privé pour financer ces projets. Enfin ils constatent également que le secteur public reste un acteur clé dans le développement du secteur de l’énergie éolienne en Afrique sub-saharienne.

Cet article est publié dans la revue Energy Research & Social Science, numéro spécial sur les énergies renouvelables en Afrique sub-Saharienne de janvier 2015.

Decentralized Electrification and Development

facts_reports_special_issue_15

Numéro spécial de la revue Facts Reports, publiée par l’Institut Veolia, et consacré à Electrification décentralisée et Développement. Ce dossier, préfacé par J.-M. Severino, nous fait voyager des Seychelles au Brésil, en passant par Madagascar, le Mali, et bien d’autres lieux où s’inventent de nouvelles organisations pour apporter l’électricité aux ruraux. Mini-grids, energy kiosks, solutions individuelles sont analysés à la fois d’un point de vue technique, économique et social, à travers des situations de terrain. Au-delà de la fourniture d’électricité, les enjeux concernent la fourniture de services : éclairage, services sociaux, services apportés par les entreprises rurales électrifiées, …

Ce dossier comporte 16 articles en anglais.

Chaque article est téléchargeable gratuitement sur Facts Reports.

Veille sur l’économie de l’énergie et du changement climatique

grenoble

Veille énergie climat est un blog de veille scientifique et sélective sur l’économie de l’énergie et du changement climatique, élaborée au sein de l’axe énergie (EDDEN) de l’UMR GAEL (CNRS-INRA-Université de Grenoble).

Ce blog suit l’actualité scientifique de l’économie de l’énergie et du changement climatique par une sélection (une « moisson ») de papiers de recherche, d’articles de revues ou de presse, d’ouvrages, mais aussi d’éditoriaux et articles de blogs, annonces de colloques, appels à communication, etc.

Les informations, recueillies quotidiennement auprès de nombreuses sources (fils rss, listes de diffusion, abonnements, sites…), portent en particulier sur l’économie des marchés internationaux, l’accès à l’eau et aux ressources énergétiques, les politiques énergétiques et climatiques, l’économie des nouvelles technologies de l’énergie et des systèmes énergétiques, la prospective énergie climat, l’économie du développement urbain durable…

Bénin – Programme Energie et Eau pour la Vie

Le Ministère de l’énergie, de l’eau et des mines du Bénin organise deux journées de réflexion sur l’accès à l’eau et à l’énergie les 15 et 16 septembre 2016 à Cotonou.

Au programme :

  •  Présentation du Programme Energie et Eau pour la Vie
  • 4 Ateliers :
    • Comment accompagner l’évolution des usages et des mentalités sur l’accès à l’énergie et à l’eau ?
    • Modèle économique pour pérenniser les installations dans les localités
    • Atelier de coordination technique pour une synchronisation des actions menées par chaque acteur
    • Quels mécanismes face aux barrières du secteur privé ?

Pour toutes informations, contacter Charlotte CADORET, coordonnatrice du Programme : ccadoret.pro@gmail.com

Améliorer la prise en compte des enjeux climatiques dans le financement du développement

Pratiques et stratégies des financeurs français du développement

La présente étude vise à s’interroger sur la situation réelle de la finance climat en France, aujourd’hui. Alors qu’un nombre de plus en plus important d’acteurs finançant le développement affichent la prise en compte de l’enjeu climatique dans leur approche, qu’en est-il réellement dans les faits ?

Après avoir présenté un panorama général des flux de financements à destination des pays en développement et de la finance climat à l’échelle internationale, cette étude s’attarde plus particulièrement sur les pratiques « climat » des principaux acteurs du financement international français. Cette analyse s’accompagne d’une mise en perspective avec les pratiques des agences nationales des quatre autres principaux bailleurs internationaux (États-Unis, Allemagne, Japon, Royaume-Uni).

Cette étude se fonde sur une analyse biblio-webographique à l’échelle internationale et française et sur une série d’entretiens et une analyse approfondie des pratiques des principaux acteurs français identifiés au cours de la première étape.