10 centrales solaires pour 40 000 ruraux dans la région Nord du Burkina Faso

Logo-Fondation-energies-pour-le-mondeCette étude de planification pour l’électrification rurale couvre deux provinces de la région Nord du Burkina Faso, Loroum et Zondoma. Elle vise l’électrification de 10 localités par centrales solaires, soit environ 40000 personnes, notamment grâce à la mise en place de services sociaux de qualité.

La réalisation de cette étude programmatique par la Fondem s’inscrit dans le cadre de son projet MICRÉSOL, qui permet l’acquisition de kits solaires individuels par micro-crédit par des ménages, des micro-entrepreneurs et des centres de santé, dans le Centre-Est du pays.

Elle a été élaborée par la Fondem en collaboration avec le Ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières du Burkina Faso, selon la méthodologie Noria développée par cette ONG.

Plus d’informations sur la méthodologie NORIA.

Lire l’étude « 10 centrales solaires pour 40000 ruraux » en ligne.

What coalitions of stakeholders to electrify Madagascar?

Cet article analyse les succès et les limites du projet d’énergie hydroélectrique Rhyviere à Madagascar et soulève des questions sur le rôle des parties prenantes dans la construction d’un modèle d’électrification rurale efficace et durable. En faisant la promotion d’un modèle de délégation basée sur des institutions solides capables de jouer leur rôle, cette expérience démontre que les organisations de la société civile ont un rôle à jouer dans la construction de coalitions justes et équilibrées des parties prenantes.

Cet article fait partie d’un numéro spécial de la revue Facts Reports consacré à Electrification décentralisée et Développement.

Pico hydro turbines for electricity in rural areas

Cet article traite les évaluations et les enseignements tirés par Electriciens sans frontières de son programme de déploiement d’une solution de pico hydroélectricité dans une zone rurale très isolée au nord du Laos. Ce projet fait partie du développement stratégique pour l’électrification rurale du Laos, dans lequel les pico hydro installations électriques constituent la principale voie de progrès pour l’électrification de villages isolés.

La lutte contre la précarité énergétique en France

Cette étude réalisée par ENEA Consulting fait le point sur les principaux freins, leviers et propsoitions de la lutte contre la précarité énergétique en France.

« Est en situation de précarité énergétique une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat ».

Loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010, dite « Loi Grenelle II »

Le renchérissement des matières premières énergétiques à la fin des années 2000 et la mauvaise qualité thermique d’une part importante du parc de logements français ont conduit à l’émergence du sujet de la précarité énergétique dans le débat public. La reconnaissance législative de ces situations avec la loi “Grenelle II” (dont est extraite la définition ci-dessus) marqua une étape décisive dans la lutte contre ce problème complexe. Touchant près de 5 millions de ménages en France, la précarité énergétique constitue un enjeu majeur pour les sociétés souhaitant réaliser avec succès leur transition énergétique.

Dans cette publication, ENEA Consulting fait le point sur les principaux leviers de la lutte contre la précarité énergétique, les freins rencontrés et nécessitant le développement de nouvelles solutions. Elle dresse également un panorama des acteurs et des dispositifs existants utile aux non-initiés.
_
Références Auteur

ENEA Consulting, Octobre 2013


 

Copntact pour en savoir plus : luc.payen@enea-consulting.com

La situation de l’électrification rurale en Centrafrique

Présentation réalisée par GBAZI Rigobert & OUSMAN Moussa lors du séminaire de Marrakech en décembre 2008.

Cette présentation fait apparaitre de manière synthétique quelques données de base sur le secteur de l’électrification rurale en Centrafrique :

- Généralité sur le secteur de l’électricité dans ce pays

- Evolution du cadre juridique et institutionnel

- L’Agence Autonome de l’ Electrification Rurale de
Centrafrique (ACER)

- Vision du développement de l’ Electrification Rurale

Jacques Monvois, Gret, Xavier Dufail

Présentation du Burkina Faso – Systèmes décentralisés

FORMATION SUR LES SYSTEMES D’ELECTRIFICATION RURALE DECENTRALISEE (ERD) Marrakech, du 24 Nov. au 03 Déc. 2008

Objectif des principaux programmes réalisés et en cours

Mesures d’accompagnements : formation/sensibilisation et qualité des équipements

BADOLO B.Blaise

Jacques Monvois, Gret, Xavier Dufail

Présentation de la Côte d’Ivoire – Systèmes décentralisés

FORMATION SUR LES SYSTEMES D’ELECTRIFICATION RURALE DECENTRALISEE (ERD) Marrakech, du 24 Nov. au 03 Déc. 2008

Le secteur de l’électricité en Côte d’Ivoire

Place des énergies renouvelables

KOFFI Komenan & KOMAN Yapo Serge

Jacques Monvois, Gret, Xavier Dufail

Étude : modèles d’entreprise d’électrification dans le monde

Ce document (en anglais) décrit différents modèles économiques utilisés pour l’accès à l’énergie, et détaille leurs avantages et difficultés.

Malgré plus d’un siècle d’investissements dans les systèmes énergétiques, il y a environ 1,6 milliards de personnes qui n’ont pas accès à un service d’électricité, principalement dans les zones rurales. Bien qu’il existe quelques questions ouvertes concernant la cause exacte et l’effet des relations entre l’électrification rurale et le bien-être humain, fournir de l’électricité à tous est généralement considéré comme une des grandes priorités sociales, économiques et politiques.

L’électrification rurale est une tâche difficile parce qu’elle implique la prestation d’un service à des populations qui sont éloignées et dispersées et dont la consommation est faible. Cela signifie qu’il est généralement plus coûteux, alors que dans le même temps la clientèle est généralement plus pauvre et moins en mesure de payer le coût intégral du service. Combiner ces facteurs avec les services publics qui sont souvent mal gérés et dont les moyens financiers sont limités, et il est souvent impossible de s’attendre à l’extension du réseau aux populations rurales non desservies dans un proche avenir. Ces conditions sont également une frein pour le développement de nouveaux marchés technologiques en énergie renouvelable.

Ce document examine le rôle que joue l’électricité dans le processus de développement et son importance dans les zones rurales ; la lutte entre des solutions centralisées et distribuées et leur compétitivité relative ; l’expérience et les recherches antérieures sur la production distribuée et quels modèles d’entreprise réussissent avec succès ; et les leçons plus générales qui peuvent être extraites de l’ouvrage.

« Program on Energy and Sustainable Development Working Paper #63 »

Hisham Zerriffi – Stanford University, September 2007, 45 pages (document en anglais)

Cameroun : contribution de l’énergie à la réduction de la pauvreté en milieu rural

L’objectif de cette étude est d’analyser la relation énergie et pauvreté en milieu rural au Cameroun.

La méthode mise en œuvre a consisté en premier lieu à une analyse statistique qui a conduit à l’observation des taux d’accès aux sources d’énergie prises en compte dans l’étude : bois de feu, électricité, gaz domestique et pétrole lampant. En second lieu, l’analyse économétrique s’est attelée à construire un modèle à équations simultanées, dont l’estimation s’est faite par la méthode des doubles moindres carrés.

Les résultats obtenus ont montré que la pauvreté du ménage, ainsi que la distance séparant le logement du poteau électrique expliquent statistiquement l’accès effectif à l’électricité. Ce qui traduit qu’un ménage pauvre a des possibilités limitées d’avoir effectivement accès à l’électricité. La relation énergie et pauvreté a révélé que l’accès effectif à l’électricité explique la pauvreté en milieu rural, ce qui indique que la pauvreté peut aussi être causée par la faible consommation d’énergie. Toutefois, l’accès effectif est une condition nécessaire au développement des activités génératrices de revenus, mais pas suffisante pour réduire la pauvreté en milieu rural. Cette réduction par le biais de l’accès effectif à l’électricité doit se faire à travers l’amélioration du niveau d’instruction et de l’orientation de celui-ci vers l’enseignement secondaire technique.

« La contribution de l’énergie à la réduction de la pauvreté en milieu rural au Cameroun »

Présentation de Maxime Kamdem, août 2009, 36 pages