samedi 8 octobre 2011

Les grandes entreprises et le BoP (Bas de la Pyramide)

ENEA Consulting et CARE France publient une étude sur la perception stratégique et opérationnelle du marché du Bas de la Pyramide (BoP) par les grandes entreprises françaises.

Si le marché BoP (Bas de la Pyramide) suscite tant d’intérêt, c’est parce que la dynamique qui sous-tend le concept est prometteuse : utiliser les forces de l’entreprise et du marché pour lutter contre la pauvreté. Il existe pourtant un décalage entre les promesses du BoP et le peu de mise en pratique par les grandes entreprises. Quels sont les obstacles qui se dressent face à une entreprise qui souhaite réaliser un projet auprès des populations défavorisées des Pays en Développement ? Comment les opportunités annoncées dans les marchés du Bas de la Pyramide sont-elles perçues au sein des grands groupes ? Sont-elles suffisantes pour s’y lancer ?

Le top management d’une vingtaine de grandes entreprises françaises a accepté de répondre à ces questions. Des cadres de direction, des départements stratégie, Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) ou Développement Durable nous ont fait part de leurs expériences et ont accepté de réfléchir avec nous aux implications stratégiques et opérationnelles du BoP dans leur entreprise.

Pour en savoir plus :

http://www.enea-consulting.com/

—-

Contact : isabelle.pamart@enea-consulting.com

ENEA Consulting est un cabinet spécialisé dans l’énergie et le développement durable, qui se place par son business model à l’interface entre les entreprises occidentales et les acteurs du développement. Le temps de travail de chaque collaborateur est réparti entre des missions facturées pour des clients industriels et des missions pro bono pour des acteurs sociaux (ONGs, social businesses…) travaillant en faveur de l’accès à
l’énergie dans les PEDs.


Retour

Laisser un commentaire